Créées lors de la suppression de l’ISF pour ôter au chef de l’État l’étiquette de «président des riches», ces taxes symboliques ne génèrent que des recettes symboliques, bien loin des montants espérés.

Sourced through Scoop.it from: www.lefigaro.fr