fbpx
7 conseils pour créer son entreprise

7 conseils pour créer son entreprise

7 conseils pour créer son entreprise

Soyez passionné

Avant toute chose, croyez à votre produit. Si vous y croyez tout le monde y croira et y adhérera. Ce que vous aimez les autres l’aimeront aussi car vous aurez les mot pour le dire. Si vous êtes passionné votre produit ou votre service atteindra la perfection, car vous aurez tout analysé dans les moindres détail. Vous serez le meilleur dans votre domaine et tout le monde en sera convaincu.

Ne baissez pas les bras

Ne baissez jamais les brais. Vous êtes sûr de votre idée alors allez de l’avant. Vous aurez régulièrement des obstacles à franchir : des marchés perdus, des concurrents nouveaux, des soucis financiers. Ce n’est pas grave. Au contraire profitez de ces échecs pour vous booster, car votre idée est la meilleure. Votre activité une fois lancée il faut persévérer : améliorer le produit, le faire connaitre, communiquer. Ne pas faiblir, le plus dur reste à faire et chaque jour il convient de remettre son ouvrage sur le métier.

Analysez la concurrence

N’hésitez pas sur le Benchmark. Il est difficile de trouver de nos jours une idée totalement nouvelle avec laquelle vous allez faire fortune. Regardez ce qui se passe autour de vous et profitez des faiblesses de vos concurrents. Il suffit parfois de quelques petit détail pour faire la différence. Vous êtes passionné et persévérant, vous allez pouvoir faire la différence.

Testez le marché

N’attendez pas pour tester le marché. Vous avez un nouveau produit, commencez à le tester autour de vous. Parlez en à votre famille, vos amis. Vous pourrez ainsi l’améliorer et proposer un produit ou un service qui répondra exactement au besoin de vos clients.

Commencez petit

Tous les grand entrepreneurs on commencé petit, parfois dans leur garage ou le grenier de leur maison. Si votre idée et bonne pas besoin de dépenser des fortunes pour votre site internet, il pourra s’améliorer et se développer au fil du temps. Commencez par des petits échantillons, des petites ventes. Cela vous permettra de comprendre le marché et d’améliorer votre offre.

Racontez une histoire

Faite passer de l’émotion. Nous sommes des êtes humains avant tout. Nous avons besoin d’être compris, accompagné, rassuré. Faites parler votre cœur et partagez votre passion, ce sera votre meilleur atout.

Entourez vous de bons conseillers

Même si les conseillers ne sont pas les payeurs, n’hésitez pas à faire appel à des conseils extérieurs. La création d’une entreprise demande désormais tellement de compétences variées qu’il est difficile de tout maîtriser : marketing, juridiques, finance…Un bon conseiller saura vous faire gagner de l’argent.

Informations Supplémentaire

 

Solutions comptabilité en ligne : en savoir plus ici

Créer son entreprise : en savoir plus ici.

Et si vous aviez le statut de gérant majoritaire

Et si vous aviez le statut de gérant majoritaire

Et si vous aviez le statut de gérant majoritaire

Le choix d’être gérant majoritaire

Le statut de gérant majoritaire s’applique aux dirigeants de SARL et donc d’EURL.

C’est une notion très importante car elle va déterminer la situation sociale du dirigeant. Soit il sera non salarié si il est majoritaire, soit salarié si il ne l’est pas. Dans le premier cas il cotisera ainsi à la SSI (sécurité sociale des indépendants) (ex RSI). Dans le second il cotisera au régime général des salariés. Est considéré comme gérant majoritaire le gérant (ou le collège de gérant) qui détient plus de 50% du capital social de la société. Le nombre de parts à prendre en comptes est composé des parts du gérant ainsi que celle détenues en pleine propriété ou en usufruit par le conjoint (PACS compris) et les enfants mineurs non émancipées. A savoir : le régime matrimonial est sans incidence, ainsi même si vous êtes marié sous le régime de la séparation de biens, les parts de votre conjoint sont prises en compte. Exemple 1: Votre société a 1000 parts, vous en détenez 250, votre conjoint en détient 250 et vos deux enfants mineurs 250 : vous en détenez donc 1000 au total et vous êtes gérant majoritaires. Attention : quand vos enfants auront atteint leur majorité, vous ne détiendrez plus de 50% et ne serez donc plus majoritaire (mais égalitaire) et donc changerez de statut pour devenir salarié.
Exemple 2 : Votre société a 1000 parts, vous êtes deux gérants et détenez chacun 500 parts. Le collège de la gérance détient 100% des parts vous êtes majoritaire. Exemple 3 : Votre société a 1000 parts, vous en détenez 50 en pleine propriété et 600 en usufruit. Vos trois enfants majeurs en détiennent 350 chacun en peine propriété et 600 en nue propriété. Vous détenez donc 650 parts et avez le statut de gérant majoritaire.

Conclusion :

Cela paraît donc assez simple, mais comme on peut faire compliqué, une jurisprudence du 31 mai 2018 a considéré qu’un gérant même non associé de la société devait être rattaché au régime social des indépendant car il faisait parti d’un collège de gérant majoritaire. Enfin pour éviter les abus il est considéré que l’associé majoritaire même non gérant qui exerce une activité professionnelle au sein de la société doit être affilié au régime des social des indépendants. Comme on le voit la définition du statu de gérant majoritaire n’est pas aussi simple qu’on ne le pense : des gérant non associés peuvent être majoritaire et inversement des associés non gérant également.

Informations Supplémentaire

 

Solutions comptabilité en ligne : en savoir plus ici

Créer son entreprise : en savoir plus ici.