prélèvement libératoire

Combien on paye d'impôt sur le salaire avec une EURL ?

Par Jean-Luc Javelaud, le 24 février 2022
4 min.

Vous avez une EURL soumise à l'impôt sur les sociétés et vous souhaitez vous rémunérer. Quels sont les impôts que vous allez devoir payer ? Nous vous expliquons tout en fonction de votre stratégie de rémunération.

Votre EURL garde ses bénéfices et ne vous verse pas de rémunération

Quels sont les impôts à payer pour une EURL ?

Si votre EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) ne vous verse pas de rémunération et garde ses bénéfices sur son compte bancaire, elle ne payera que l’ impôt sur les sociétés (IS) à 15% jusqu’à 38.120 € de bénéfice, et 25% au delà.

Exemple : Votre EURL facture 100.000 € de chiffre d’affaires.

Elle dépense 15.000 € de frais.

Il lui reste 85.000 € de bénéfice avant impôts (100.000 - 85.000).

Elle paye ensuite 15% d’impôt sur les sociétés (IS) jusqu’à 38.120 € de bénéfice.

(38.120 € x 15%) = 5.718 € +(85.000 - 38.120) x 25% = 11.720 €

Total de l’impôt sur les sociétés = 17.438 €

👉 Reste net dans la société : 67.562 €

Tant que cet argent reste sur le compte bancaire de votre EURL, il n’est plus imposé. Mais l’argent doit rester sur le compte de votre société.

Si vous décidez de distribuer cet argent vous devrez payer des cotisations sociales et l’impôt sur le revenu, cf ci-dessous.

C’est l’avantage de l’option à l’IS, vous ne payez de l’impôt et des cotisations sociales que si vous vous versez une partie de l’argent. Vous pouvez ainsi le laisser dans la société pour financer sa croissance ou si vous n’en avez pas besoin vous ne payerez pas d’impôt personnellement dessus.

Quelles sont les cotisations sociales minimales à payer en EURL ?

Malheureusement même si vous ne percevez pas de rémunérations vous allez avoir un minimum de cotisations sociales à payer.

En rythme de croisière elles sont d’environ 1.000 euros par an.

🚨 En début d’activité le montant des cotisations sociales des non salariés est fixé forfaitairement. Il est d’environ 3.500 euros. Si vous bénéficiez de l’ACRE le montant sera plus faible : environ 1.300 euros.

Vous décider de vous rémunérer en vous versant les bénéfices de votre EURL

Vous décider de percevoir tous les bénéfices de la société sous forme de rémunération.

Dans ce cas là, votre EURL ne fait aucun bénéfice puisqu’elle utilise tout ce qu’elle gagne (85.000 €) pour vous verser un salaire.

Sur ce salaire elle va devoir payer des charges sociales qui correspondent à peu près à 1/3 de ce qu’elle utilise pour vous rémunérer.

Soit 85.000 x 1/3 = 28.300 €.

Votre EURL peut donc vous verser 85.000 € - 28.300 € = 56.700 € de salaire*.*

Sur ce salaire, vous allez devoir ensuite payer de l***’impôt sur le revenu****.*

1) 57 600 - 10 226 = 47 374 € (0% d’impôt) ;

2) (26 070 - 10 226) = 15 844 x 11% = 1742.84 € ;

3) (56 700 - 26 071) = 31 529 x 30% = 9 458.7

Total de l’impôt sur le revenu = 0 + 1742.84 + 9458.7 = 11 201.54€.

Si vous êtes célibataire*, le montant à payer au titre de l’impôt sur le revenu (par vous, et non par votre EURL) sera de* 11 201.54€.

👉 Il vous restera 45 498.46 € « net dans votre poche ».

Vous décider vous verser des dividendes sur les bénéfices de votre EURL

Votre EURL fait un bénéfice de 85.000 €. Comme dans l’exemple ci-dessus, elle va payer 17.438 € d’impôt sur les sociétés.

Il lui reste : 67.562 € de bénéfice après impôt.

Vous décidez ensuite de distribuer ce bénéfice à l’actionnaire (vous !), c’est ce qu’on appelle les dividendes.

Ces dividendes sont taxés à votre niveau à un taux de 40% (charges sociales + impôt sur le revenu si vous êtes célibataire et que votre EURL a un capital social inférieur à 50.000 €).

Vous paierez donc au niveau de votre impôt sur le revenu et de l’URSSAF : 40% x 67.562 € = 27.025 €.

Il vous restera 40.537 € « net dans votre poche ».

Conclusion sur les stratégie de rémunération en EURL

Il est donc souvent plus intéressant financièrement de se verser un salaire en EURL que de se verser des dividendes. D’autant plus, que les dividendes ne génèrent aucun droit en terme de retraite, d’assurance maladie ou d’allocations familiales, contrairement aux rémunérations.

À propos de l’auteur

Jean-Luc Javelaud
Jean-Luc Javelaud
Expert-comptable
Passionné par les nouvelles technologies et le conseil aux entreprises, Jean-Luc Javelaud a développé son activité sur Internet afin de proposer aux entreprises des solutions économiques accompagnées de conseils à valeur ajoutée.
Cette ressource vous a-t-elle aidé ?
Pourquoi nous confier votre comptabilité

Votre expert-comptable est toujours là pour vous !

Vous cherchez une solution pour faire votre comptabilité en ligne ou vous songez à externaliser vos finances ? SOCIC est un cabinet comptable qui vous propose une solution logicielle complète disponible directement depuis chez vous et des conseils par nos experts agréés.

En travaillant avec nous, vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé avec un collaborateur dédié présent en permanence au cabinet et que vous pouvez joindre à tout moment par mail, téléphone ou tchat : c’est comme vous préférez !

Contactez l’un de nos experts
Votre expert-comptable en ligne est toujours là pour vous