inter-entreprise

Les avantages et les inconvénients de l’auto-entreprise

Par Jean-Luc Javelaud, le 12 novembre 2018
4 min.

Comprendre à qui l'auto-entreprise est-elle destinée, quels sont les risques et les pièges à éviter.

Auto-entreprise : avantages et inconvénients

La micro-entreprise qui s’appelle maintenant l’auto-entreprise depuis le 1er janvier 2016 a été mise en place par le gouvernement afin d’encourager l’esprit d’entreprise et permettre aux individus de créer une entreprise avec des obligations excessivement réduites.

La création d’une autoentreprise , c’est simple tout peut se faire en ligne sur ce site : https://www.cfe.urssaf.fr/autoentrepreneur/CFE_Bienvenue l’inscription se fait en quelques clics et en moins de 48 heures, vous obtiendrez votre extrait Kbis. Attention pour les activités artisanales il conviendra de suivre un stage à l’installation.

👉 Avantages :

Des déclarations simplifiées

Pour les déclarations obligatoires à effectuer là encore, c’est très simple : pas besoin d’établir un bilan et si vous ne dépassez pas les seuils de la franchise de TVA (qui sont différents du seuil de chiffre d’affaires de l’auto-entreprise) vous serez exonéré de TVA. Vous n’avez qu’à déclarer tous les mois ou tous les trimestres votre chiffre d’affaires à l’URSSAF et régler les cotisations sociales correspondantes.

Cette déclaration doit être faite en ligne si les chiffres d’affaires annuels suivants sont dépassés :

  • 8 300 € pour les prestations de services ou professions libérales ;
  • 20 700 € pour les activités d’achat/vente.

Les taux sont les suivants :

  • Vente de marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place et fourniture de logement : 12.80%
  • Prestataires de services et professions libérales : 22% auxquels il convient d’ajouter la cotisation à la formation professionnelle dont le taux est compris entre 0.1% et 0.3%.

🚨 Attention, ce calcul s’effectue directement sur le montant de votre chiffre d’affaires et vous ne pouvez déduire aucune dépense. 🚨

👍 Bon à savoir : les auto-entrepreneurs qui bénéficient de l’ACRE ont le droit à des abattements plus favorables que les autres créateurs, en effet pendant 3 ans leurs cotisations sociales sont réduites, de 75% la première année, 50% la seconde et 25% la troisième. De plus, l’autre avantage important par rapport au régime de l’entreprise individuelle ou du gérant majoritaire de SARL est de ne pas payer de cotisations sociales si votre chiffre d’affaires est nul.

Une fiscalité également simplifiée

Pour votre imposition deux solutions :

Le régime classique : vous déclarez avec votre déclaration d’impôt sur le revenu votre chiffre d’affaires réalisé au cours de l’année précédente.

Votre impôt sera calculé en fonction des tranches d’imposition après un abattement forfaitaire de :

  • 71 % du CA si vous avez une activité d’achat vente ou de fournitures de prestations d’hébergement
  • 50 % du CA si vous exercez une autre activité relevant des BIC (Bénéfices industriels et commerciaux),
  • 34 % du CA si votre activité est libérale.

Ou vous optez pour le prélèvement libératoire qui se réalise lorsque vous établissez votre déclaration à l’URSSAF.

Les taux sont les suivants :

  • 1 % du CA si vous avez une activité d’achat vente ou de fournitures de prestations d’hébergement,
  • 1,7 % si vous exercez une autre activité relevant des BIC (Bénéfices industriels et commerciaux),
  • 2,2 % si votre activité est libérale.

Comment choisir ? Si votre foyer fiscal perçoit peu de revenus et n’est pas imposable, vous aurez intérêt à ne pas opter pour le prélèvement libératoire pour éviter ainsi de payer des impôts inutilement.

+ Une comptabilité très simplifiée, la seule obligation est de tenir un livre journal des recettes et un registre des achats.

👉 Inconvénients :

L’absence de bilan

L’auto-entrepreneur n’établissant pas de bilan peut avoir des difficultés pour obtenir un prêt.

Des cotisations sociales plus élevées, le fait de ne pas pouvoir déduire ses dépenses réelles peut être pénalisant et l’auto-entrepreneur peut ainsi payer des cotisations sociales sur des montants qui pourraient être nettement plus faibles s’il choisissait une forme juridique différente : entreprise individuelle ou société.

👍👍Nous avons créer un simulateur pour vous aidez à choisir entre la création d’une autoentrepreneur ou une EURL 👍👍

Autre inconvénient : une moins bonne compétitivité si vous travaillez avec des professionnels. En effet, dans ce cas vos prix risquent d’être plus élevés que la concurrence.

Exemple : vous vendez des produits à des entreprises et vous souhaitez faire une marge de 50 euros.

Le produit est acheté 50 euros HT à des professionnels.

1- Vous êtes auto-entrepreneur : Il vous a coûté 50+10 de TVA = 60, vous allez le vendre 110 TTC (pour faire les 50€ de marge).

2 - Vous êtes assujetti à un régime réel : Il vous a coûté 50 (puisque vous allez récupérer la TVA), vous pourrez donc le vendre 100 HT au professionnel.

Conclusion

Le régime de l’autoentrepreneur a beaucoup d’avantages en termes de simplification. C’est la solution idéale pour lancer son projet et le tester sur le marché. Ce n’est par contre peut-être pas la solution la plus économique et l’entreprise en développement doit s’interroger sur l’opportunité de changer de régime.

À propos de l’auteur

Jean-Luc Javelaud
Jean-Luc Javelaud
Expert-comptable
Passionné par les nouvelles technologies et le conseil aux entreprises, Jean-Luc Javelaud a développé son activité sur Internet afin de proposer aux entreprises des solutions économiques accompagnées de conseils à valeur ajoutée.
Cette ressource vous a-t-elle aidé ?

À découvrir également

chomage-creation-entreprise

Toucher le chômage en création d'entreprise : c’est possible ?

Vous souhaitez créer une entreprise et toucher le chômage ? C’est tout à fait possible ! C’est d’ailleurs pour cette raison que le chômage permet de se lancer dans la création d’entreprise sans prendre trop de risques. En effet, si vous êtes indemnisé par Pôle Emploi vous pouvez continuer à toucher le chômage en création d’entreprise. Vous disposez ainsi d’un complément de revenu tant que la nouvelle activité ne génère pas de chiffres d’affaires. Quel que soit votre régime, auto-entreprise ou société, les aides permettent de maintenir vos allocations chômage en plus de vos revenus afin d’entreprendre en toute sérénité. Voici comment toucher le chômage en création ou reprise d’entreprise et soutenir votre projet professionnel.

8 min.
combien-coute-creation-societe

Combien coûte la création d’une société ?

Vous désirez créer une entreprise et souhaitez savoir combien coûte la création d’une société. Les coûts varient en fonction de la nature de sont activité et du type d’entreprise créée. Certains coûts peuvent venir alourdir la facture (la rédaction des statuts, la publication d'une annonce légale ou encore l’enregistrement au greffe). Pour vous aider à y voir plus clair, voici les éléments à prendre en compte pour savoir quel est le prix à payer pour créer sa société et lancer son activité.

7 min.
création-entreprise-formalités-juridique

Immatriculer votre entreprise en 4 étapes

Pour créer votre entreprise, il y a un certain nombre d'étapes à respecter et de formalités à réaliser. Dans ce livre blanc, nous vous décryptons ce qui est vraiment important et ce que vous devez savoir pour réussir votre création d'entreprise.

1 min.
allocation-chomage

Entrepreneur : comment maintenir ses allocations chômage ?

Le chômage est une période propice pour créer une entreprise sans prendre trop de risques ! Beaucoup d’entrepreneurs se lancent dans la création de leur activité après avoir quitté leur emploi.

7 min.
Pourquoi nous confier votre comptabilité

Votre expert-comptable est toujours là pour vous !

Vous cherchez une solution pour faire votre comptabilité en ligne ou vous songez à externaliser vos finances ? SOCIC est un cabinet comptable qui vous propose une solution logicielle complète disponible directement depuis chez vous et des conseils par nos experts agréés.

En travaillant avec nous, vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé avec un collaborateur dédié présent en permanence au cabinet et que vous pouvez joindre à tout moment par mail, téléphone ou tchat : c’est comme vous préférez !

Contactez l’un de nos experts
Votre expert-comptable en ligne est toujours là pour vous