combien-coute-creation-societe

Combien coûte la création d’une société ?

Par Jean-Luc Javelaud, le 7 avril 2022
8 min.

Vous désirez créer une entreprise ? Beaucoup de porteurs de projet souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat sans savoir combien coûte la création d’une société.

Les coûts varient en fonction de la nature de votre activité et du type d’entreprise créée. De plus, le budget à prévoir pour la création d’une société est variable : un certain nombre de démarches administratives et juridiques obligatoires vont alourdir la facture (la rédaction des statuts, la publication d’une annonce légale ou encore l’enregistrement au greffe).

Pour vous aider à y voir plus clair, voici les éléments à prendre en compte pour savoir, quel est le prix à payer pour créer sa société et lancer son activité !

Pourquoi y a-t-il des frais à la création d’entreprise ?

La création d’une entreprise s’est considérablement simplifiée ces dernières années. Malgré cela, effectuer les formalités de constitution d’une entreprise reste une étape incontournable.

Ces démarches administratives sont obligatoires et ont un coût qui varie nécessairement en fonction du choix de la forme sociale et de votre activité. En effet, pour créer une entreprise, le coût généré par les formalités administratives sera différent s’il s’agit d’une société par actions, d’une EURL, d’une SASU ou encore si vous bénéficiez du statut d’auto-entrepreneur.

Ces dépenses inhérentes à la création d’entreprise doivent bien entendu être listées au préalable afin d’établir un business plan réaliste. Bien identifier ces frais à la création d’entreprise est indispensable et vous permettra :

  • De calculer le besoin de financement pour le lancement de votre projet ;
  • De construire un prévisionnel cohérent pour votre société.
Bon à savoir : À noter que le choix de statut ne doit pas se faire en fonction des frais de départ, mais bien au regard de la gestion nécessaire pour la pérennité de l’entreprise.

Tous les coûts liés à la création d’une société :

Les démarches à accomplir à la création d’entreprise génèrent un ensemble de frais à supporter. Comme nous l’avons indiqué précédemment, les différentes formes juridiques d’entreprise ne répondent pas toutes aux mêmes obligations en la matière. Voici les coûts relatifs à la création de société qu’il faut généralement prévoir.

La rédaction des statuts

Parmi les démarches obligatoires susceptibles d’engendrer des frais, on retrouve la rédaction des statuts. Préalable indispensable à la création d’entreprise, les statuts sont exigés à chaque étape des formalités. Ils ont pour vocation à régler le fonctionnement de votre future société et constituent le socle de l’activité.

Le coût de la rédaction de ces documents juridiques constitutifs de la société dépend du niveau de risque que vous êtes prêt à accepter. En pratique, il est possible de télécharger des modèles gratuitement depuis de nombreuses plateformes en ligne. Mais si ces statuts ne sont pas adaptés à votre situation, ils peuvent vous exposer à de nombreux problèmes.

Un avocat, un notaire ou un expert-comptable peut prendre en charge la rédaction de vos statuts afin de vous assurer une protection juridique maximale pour votre entreprise. Compter entre 500 € et 2500 € en moyenne. Enfin, il est aussi possible de passer par un service en ligne qui rédige vos statuts, quel que soit le type d’entreprise (SAS, SARL, SASU ou EURL) pour un coût qui s’élève autour de 400 €.

La publication d’un avis dans un journal d’annonces légales

La création d’une entreprise nécessite la publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales (JAL). En fonction du département où se situe le siège de votre entreprise, vous avez le choix entre différents JAL. Vous trouverez la liste des journaux sur le site Service-Public.fr. Cette formalité de diffusion est indispensable et entraîne un coût qui s’élève entre 200 € et 400 €.

Toutefois, ces frais de publication d’une annonce légale de création ne concernent que les sociétés. En effet, les entreprises individuelles (dont celles ayant choisi le régime micro-entrepreneur) n’ont pas à publier d’avis dans un JAL. Une fois la diffusion programmée, on vous remet une attestation de parution. À noter que ce document fait partie des justificatifs à communiquer pour l’immatriculation de la société.

Le dépôt du dossier d’immatriculation de la société au CFE

Pour qu’une entreprise existe, elle doit être immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Si votre activité principale relève de l’artisanat, il conviendra alors de l’inscrire au Répertoire des Métiers (RM), tenu par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA).

La demande d’immatriculation accompagnée des documents justificatifs nécessaires doit être transmise au centre de formalités des entreprises (CFE).

À l’issue du processus, un numéro unique d’identification (SIREN) est attribué avec un extrait K-bis (pour les sociétés). Le coût de cette formalité pour la création de société s’élève à environ 80 € pour l’enregistrement au CFE et autour de 200 € pour le RM.

La constitution du capital

En dehors des frais obligatoires liés à la création d’une société, il y a également la constitution du capital social que vous souhaitez affecter à votre entreprise. Même si aucun capital minimal n’est requis, il faut y réfléchir avant de créer sa société.

Ce prérequis est un élément primordial qui permet à la société de se développer. Il convient donc de ne pas se précipiter en créant sa société avec un capital équivalent à un euro symbolique. En effet, sans un capital social à la hauteur de vos ambitions, il sera difficile de faire croître votre société et de rembourser les sommes engagées lors de sa création.

Lorsque vous souhaitez créer une société, il est recommandé de prévoir le montant de ce capital social qu’il soit composé de fonds propres ou d’apports. Son montant doit être indiqué dans les statuts et être rappelé sur les papiers administratifs et commerciaux de l’entreprise comme le précise le droit des sociétés.

Le capital exerce en outre une fonction de garantie notamment pour les tiers partenaires ou créanciers. Si son montant est faible, vous risquez de perdre en crédibilité en provoquant la méfiance de vos éventuels clients ou fournisseurs. De la même façon, cela risque de freiner les banques qui peuvent y voir un manque de solidité financière. Par ailleurs, c’est aussi un indicateur intéressant de la santé d’une entreprise.

Bon à savoir : Un capital n’est jamais figé et il est tout à fait possible de procéder à une augmentation du capital au cours de la vie d’une société (pour injecter des bénéfices ou de nouvelles réserves par exemple). Enfin, dans le cadre d’une société avec plusieurs associés, le capital social sert également de fonction politique (selon la répartition entre associés).

Récupérer la TVA après la création de votre entreprise

Lors de la création d’entreprise, il y a de grandes chances que l’entreprise réalise des dépenses sur des fonds personnels. Or, ces coûts à la création de votre société peuvent en partie être récupérés. C’est le cas pour la TVA déductible sur les achats.

Pour récupérer cette TVA, il suffit de conserver les factures dans le cadre de création d’entreprise jusqu’à 6 mois avant la date effective d’existence. Deux options s’offrent à vous :

  • Obtenir le remboursement du crédit de TVA après la création de la société ;
  • Conserver ce crédit de TVA pour une date ultérieure, on parle alors d’imputation.

Si vous avez besoin d’aide pour la récupération de TVA, nos équipes peuvent vous accompagner selon vos besoins. Avec Socic, vous serez conseillé par une équipe d’experts réactifs pouvant également gérer l’ensemble de vos obligations comptables et fiscales.

Se faire accompagner par SOCIC : le meilleur rapport qualité/prix

Choisir un expert-comptable afin de démarrer sa création d’entreprise ne coûte pas plus cher qu’un service en ligne ! D’autant que pour vous assurer de la pérennité de votre projet de création, il est recommandé de vous entourer de professionnels et de conseils d’experts.

Les équipes SOCIC sont présentes pour vous accompagner et vous aider à prendre les bonnes décisions à chaque étape de la vie de votre entreprise. Et ce, dès sa création : nos experts dédiés prennent soin d’étudier dès le départ les meilleures solutions de financement pour la réussite de votre entreprise.

N’hésitez pas à profiter de notre expertise SOCIC : nous prenons à notre charge le coût de devis des formalités de création de sociétés. En choisissant l’offre SOCIC, vous profitez de nos conseils avec la rédaction de vos statuts ainsi que l’obtention de votre Kbis sous 48h seulement. Une offre à saisir sans tarder !

À propos de l’auteur

Jean-Luc Javelaud
Jean-Luc Javelaud
Expert-comptable
Passionné par les nouvelles technologies et le conseil aux entreprises, Jean-Luc Javelaud a développé son activité sur Internet afin de proposer aux entreprises des solutions économiques accompagnées de conseils à valeur ajoutée.
Cette ressource vous a-t-elle aidé ?
Pourquoi nous confier votre comptabilité

Votre expert-comptable est toujours là pour vous !

Vous cherchez une solution pour faire votre comptabilité en ligne ou vous songez à externaliser vos finances ? SOCIC est un cabinet comptable qui vous propose une solution logicielle complète disponible directement depuis chez vous et des conseils par nos experts agréés.

En travaillant avec nous, vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé avec un collaborateur dédié présent en permanence au cabinet et que vous pouvez joindre à tout moment par mail, téléphone ou tchat : c’est comme vous préférez !

Contactez l’un de nos experts
Votre expert-comptable en ligne est toujours là pour vous